TCGF

Le trophée “Ville de Fréjus
– Pascal-Albuixech“
du 1er au 16 juin

Le tableau d’honneur de l’édition 2017

L’édition 2018 du tournoi fréjusien, Trophée “Ville de Fréjus – Pascal-Albuixech“, se tiendra du vendredi 1er au samedi 16 juin prochain. Une édition qui, comme ses devancières, devrait réunir un superbe plateau pour partir à la succession, au palmarès, de Benoit Bottero côté masculin et Fanny Fracassi chez ces demoiselles.

Placé en fin de saison, le tournoi fréjusien est toujours très prisé, à l’image des quelque 400 candidats au titre – cette belle participation avait été boostée par la venue de nombre représentants de l’académie Mouratoglou, rappelons-le –, des petites catégories d’âges (11 ans, 12 ans, 13-14 ans, 15-16 ans et 17-18 ans) aux seniors et seniors +, des non-classés aux 1ères séries, et sans oublier les tableaux de double, messieurs, dames et mixte.

Dominée en finale lors des trois dernières éditions, Celia Bottero viendra-t-elle tenter à nouveau sa chance sur le tournoi fréjusien ?

2015, 2016, 2017 : Celia Bottero
n’y arrive toujours pas…
Dominé en trois manches (5-7, 6-1, 6-1) voici deux ans par le sociétaire de l’US Cagnes, Thomas Unia, le Marseillais Florent Scaccianoce n’avait pas eu davantage de succès en finale l’an passé, subissant la loi du Raphaëlois Benoit Bottero, là encore en trois sets et après avoir empoché la manche inaugurale (1-6, 6-4, 7-5). Le représentant du CS Marseille connaît pourtant la recette pour aller chercher un tournoi auquel il demeure particulièrement fidèle, en témoigne sa victoire en 2015 devant Thomas Le Boulch.

La statistique est pire encore pour l’ancienne joueuse du TCGF, Celia Bottero, qui a buté trois fois successivement sur la dernière marche.
Contre une autre ex-Fréjusienne là aussi, mais licenciée au Nice LTC à cette époque, en l’occurrence Sybille Gauvain, en 2015 (2-6, 5-7). Face à une autre Niçoise, du TC Giordan, Morgane Pons en 2016 et en trois sets (6-4, 3-6, 6-4).
Face à la Dracénienne Fanny Fracassi, à laquelle Celia Bottero rendait deux classements (-2/6 pour la Fréjusienne, -15 pour son adversaire), lors d’une finale quelque peu bizarre. Il avait effectivement fallu attendre qu’elle soit menée 1-6, 1-5 pour voir Celia se révolter et entrer enfin dans son match, également galvanisée par l’attitude de Fanny Fracassi, perclue de crampes et qui joua (un peu trop ?) de cela pour reprendre des forces et aller chercher le tie-break (1-6, 6-7).

Dans “leur“ tournoi néanmoins, les “Gallienistes“ n’avaient pas manqué de glisser plusieurs de leurs sociétaires en finale. Empochant ainsi quatre tableaux, avec trois finales 100 % “made in TCGF“ chez les jeunes, et plaçant quatre autres licenciés Fréjusiens en finales ! Benoit Chaboud (45 ans), Jean-Georges Cellier (55 ans) et Patrick Leclère (65 ans) ont ainsi buté sur le dernier obstacle. Chaboud et Cellier d’ailleurs battus par le même homme, le sociétaire du Paris Lagardère Racing), Hervé Guillemaud, tandis que Leclère s’inclinait devant le Dracénois Gérard Sacone.

La famille Martinez – Xavier et Pamela – avaient enlevé deux titres l’année passée, chez les 35 ans messieurs et dans le tableau 15-16 ans des jeunes filles

11 finales, quatre titres fréjusiens en 2017

Xavier Martinez enlevait en revanche de manière très brillante le tableau 35 ans, tout comme sa compère Emmanuelle Ginoux, victorieuse d’une autre Fréjusienne, Annabel Pieri, en finale.
Enfin, chez les jeunes, Louis Papadopoulos sortait Gauthier Wernert en finale du tableau 17-18 ans, alors que Pamela Martinez écartait Chloé Azevedo en finale du 15-16 féminin.
Avec 11 sociétaires en finale, récompensés par quatre titres, le TCGF avait en tout cas fait mieux en 2017 que lors de l’édition précédente, où une seule victoire était tombée dans l’escarcelle “gallieniste“ en dépit de sept joueurs qualifiés pour l’ultime manche…

Qu’en sera-t-il cette fois ? Bien malin qui pourrait le dire, tant les hiérarchies évoluent d’une saison à l’autre, indépendamment de qui participera – ou pas – au tournoi 2018.
Les premiers éléments de réponse interviendront en tout rapidement, au soir du vendredi 1er juin qui marquera donc les premiers échanges de ce trophée 2018 “Ville de Fréjus – Pascal-Albuixech“. Prenez date.

Manu Ginoux avait dû écarter sa camarade de club, Annabel Pieri, pour empocher la mise en finale du tableau 35 ans dames

Trophée open “Ville de Fréjus – Pascal-Albuixech“
Tournoi de tennis du 1er au 16 juin,
au Tennis Club Gallieni Pascal-Albuixech
Ouvert de NC aux 1ères séries, de 11 ans aux vétérans 65+, hommes et femmes
Surface : dur et terre battue (couverte)
Prize money : 4500 € au total
Organisation : TCGF
Juge-arbitre : Marie-Paule Boudet
+ d’infos. Tél. 04 94 53 24 22
https://tennis-club-frejus.com – contact@tennis-club-frejus.com

Leave a Reply